Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Coopération internationale > Mission d’expertise en Birmanie - 16 au 20 mai 2016

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Mission d’expertise en Birmanie - 16 au 20 mai 2016

A la demande des autorités birmanes, une mission d’expertise pluridisciplinaire a été organisée à Yangon, en Birmanie, par Expertise France et l’Ambassade de France en Birmanie. Denis Grandjean, expert auprès de l’ANVPAH & VSSP et ancien Maire-adjoint de la Ville de Nancy, a fait partie de la délégation française.

La mission a rassemblé des experts du Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, de l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR), de l’Agence française de développement (AFD), d’Expertise France, de représentants du secteur privé (Bouygues, Engie, Suez…) et de l’ANVPAH & VSSP, représentée par Denis Grandjean.

La délégation a reçu un excellent accueil de la part des plus hautes autorités de la ville de Yangon et la mission a permis de mieux cerner leurs attentes. Le Chief minister de Yangon a été rencontré. Il a mobilisé H.E Nilar Kyaw, Ministre des transports de l’électrification et de l’industrie, H.E Naw Pan Thinzar Myo, Ministre de l’information, H.E Aung Thein Lynn, Maire de la Ville de Yangon et Ministre du Développement urbain ainsi que l’ensemble des directions techniques de la municipalité. Un échange avec des représentants de la société civile a également été organisé. La délégation a enfin rencontré des partenaires spécialistes dans le domaine de l’urbanisme, bailleurs de fonds et entreprises.

Des visites de terrain ont, par ailleurs permis aux experts d’appréhender très concrètement les problématiques auxquelles la ville souhaite répondre : le transport fluvial, l’aménagement des berges et la préservation du patrimoine. Ces visites ont fait apparaitre un double héritage patrimonial, celui des tracés de la ville historique, et celui de nombreux édifices, religieux, publics ou privés, certains très anciens comme les pagodes, la plupart des autres se situant entre le XIXème siècle et les années 1970. Des ateliers franco-birmans permettant d’échanger des expériences sur la réglementation et l’intégration du patrimoine dans la planification urbaine pourraient être organisées. Un projet pilote de conservation du patrimoine par la revitalisation socio-économique d’un quartier du centre historique pourrait également être mis à l’étude.

 

Haut de la page