Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Journées d’étude > Journée de rencontres nationales " 50 ans d’expériences au service d’un (...)

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

  •  

Journée de rencontres nationales " 50 ans d’expériences au service d’un territoire élargi ", Bordeaux, 10 février 2017

Organisée en partenariat avec Bordeaux Métropole, la Ville de Bordeaux, avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication et la DRAC Nouvelle-Aquitaine, cette journée de rencontres nationale a réuni plus d’une centaine de personnes. Elus, techniciens de collectivités et des services de l’Etat, enseignants-chercheurs, représentants associatifs, professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement, experts et étudiants ont ainsi pu s’informer et échanger sur les enjeux et outils actuels de protection et valorisation du patrimoine.

Introduite par Elisabeth TOUTON, Adjointe au maire en charge de l’urbanisme opérationnel, de l’habitat et des déplacements de la Ville de Bordeaux et Jacques MANGON, Vice-président de Bordeaux Métropole en charge de l’urbanisme réglementaire et de la stratégie foncière et Maire de Saint-Médard-En-Jalles, cet évènement a permis le partage et l’échange des expériences de collectivités souhaitant améliorer le cadre de vie et faire évoluer leur politique patrimoniale. A l’heure de l’entrée en vigueur de la récente loi relative à la Liberté de Création, à l’Architecture et au Patrimoine, cette journée s’est également inscrite dans le déploiement d’une nouvelle dynamique de valorisation du patrimoine à l’échelle nationale.

En première partie de matinée, Camille ZVENIGORODSKY, Architecte et urbaniste en chef de l’Etat et directrice-adjointe à la DRAC Nouvelle-Aquitaine, et Jacky CRUCHON, Expert en urbanisme patrimonial, ont présenté les nouveaux outils de gestion des espaces protégés issus de la loi LCAP.

La matinée s’est poursuivie par la table-ronde intitulée « Le patrimoine dans la métropole, un changement de regard » animée par Arnaud de LAJARTRE, Maître de conférences en droit à l’Université d’Angers. Réunissant élus et techniciens de quatre des communes de la métropole bordelaise, celle-ci a été l’occasion de développer une réflexion collective sur la notion de patrimoine métropolitain commun et sur le déploiement de nouvelles stratégies de mise en valeur des patrimoines à l’échelle locale. Aux côtés du grand témoin, Bruno FAYOLLE-LUSSAC, Historien de l’architecture et archéologue ; Jean TOUZEAU, Maire de Lormont, Jean-Etienne SURLEVE-BAZEILLE, Adjoint au maire en charge de l’urbanisme à Bègles, Jacqueline CHADEBOST, Adjointe au maire en charge du patrimoine historique à Talence, et Cyril ZOZOR, Responsable de la maison municipale de la Cité Frugès à Pessac, ont échangé autour de la question du patrimoine de leur commune, sur les modalités de protection mises en place, ainsi que sur la dimension métropolitaine de leur patrimoine.

Du tissu d’échoppe, au patrimoine viticole et industriel, en passant par la Garonne et les Coteaux, le patrimoine métropolitain est apparu comme une réalité créatrice de lien par-delà les limites communales. Les méthodes de connaissance développées à partir du secteur sauvegardé de Bordeaux et de l’inventaire de la Mission du recensement du paysage architectural et urbain (MIRPAU) de Bordeaux Métropole, constituent un véritable outil à développer à l’échelle de l’intercommunalité, comme c’est aujourd’hui le cas à Talence.

L’après-midi a été l’occasion d’explorer et de découvrir des démarches innovantes mises en œuvre par d’autres collectivités, qui permettent de faire des centres-anciens des lieux de projet et de haute qualité de vie.

Pascal DUBALLET, Directeur du service urbanisme du Grand Poitiers et Céline VIAUD, Architecte du patrimoine chez AUP urbanisme, ont présenté la démarche de mise en œuvre des Orientations d’Aménagement Programmées (OAP) dans le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de la ville de Poitiers. En complément du règlement élaboré au préalable, ces OAP qui peuvent être localisées viennent encadrer les projets sur certaines zones identifiées comme porteuses d’enjeux.

Anne LOPEZ-MARIANI, directrice des Quartiers Centre et Camille BUSSON, en charge de la charte de la vie nocturne de la Ville de Rennes, ont quant à elles présenté la charte de la vie nocturne mise en place par la Ville de Rennes, montrant ainsi que les usages des espaces publics participent aussi à la mise en valeur du secteur sauvegardé. L’objectif de cette charte est de concilier la vie nocturne étudiante, et l’habiter en centre ancien autour du concept de « nuit du vivre ensemble ».

Enfin, Jean-Christophe CHADANSON, Directeur de l’équipe projet urbain à l’A’Urba (Agence d’urbanisme de Bordeaux Métropole) a développé une présentation autour de la charte des espaces publics du centre de Bordeaux et de leur singularité. De leur dimensionnement, à leur ouverture, en passant par leur relation au végétal, ces espaces publics sont caractéristiques des ambiances urbaines qui créent le centre-ville de Bordeaux. Lien vers le site internet de l’A’Urba —> http://www.aurba.org/

Fabien ROBERT, Adjoint au maire de Bordeaux, et vice-président de Sites & Cités remarquables de France, a conclu avec une synthèse des grands temps de la journée et en rappelant l’importance de ces échanges et du travail collectif pour apporter ou conserver une haute qualité de vie dans les sites patrimoniaux remarquables, les centres anciens, ainsi qu’à l’échelle des grands territoires.

Le lendemain matin, une vingtaine de participants ont visité le secteur sauvegardé de la ville de Bordeaux. Animée par Sylvain SCHOONBAERT, Architecte-Urbaniste et historien à la Mission du recensement du paysage architectural et urbain (MIRPAU) de Bordeaux Métropole, accompagné d’Anne-Laure MONIOT, chef de projet à la MIRPAU de Bordeaux Métropole. Cette visite a permis aux participants de se rendre compte sur le terrain du travail mené dans le cadre de la révision du secteur sauvegardé de Bordeaux et de comprendre l’intérêt des outils de médiation appropriés.

Les présentations de la journée sont disponibles sur notre espace adhérent => ICI

Documents joints

 

Haut de la page