Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Actualités > Journée d’études nationale sur l’actualité des secteurs sauvegardés à Bordeaux, (...)

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

  •  

Journée d’études nationale sur l’actualité des secteurs sauvegardés à Bordeaux, 5 février 2016

Organisée en partenariat avec la Ville de Bordeaux, cette journée d’études nationale a réuni une centaine de personnes. Elus, techniciens de collectivités et des services de l’Etat, enseignants-chercheurs, représentants associatifs, professionnels de l’urbanisme et de l’aménagement, experts et étudiants ont ainsi pu s’informer et échanger sur les enjeux et outils actuels en secteur sauvegardé.

Introduite par Elisabeth Touton, adjointe au maire en charge de l’urbanisme opérationnel, de l’habitat et des déplacements de la Ville de Bordeaux, Jacques Mangon, vice-président de Bordeaux Métropole en charge de l’urbanisme réglementaire et de la stratégie foncière, et Fabien Robert, adjoint au maire en charge de la culture et du patrimoine de la Ville de Bordeaux et Vice-président de l’ANVPAH&VSSP, ce séminaire a permis le partage et l’échange des expériences de collectivités souhaitant améliorer le cadre de vie et faire évoluer leurs secteurs sauvegardés avec la ville d’aujourd’hui. Cette journée était d’autant plus importante qu’elle s’est déroulée en pleine discussion au Sénat du projet de loi relatif à la Liberté de Création, Architecture et Patrimoine, qui propose de réformer le fonctionnement actuel des secteurs protégés en France.

Camille Zvenigorodsky, directrice adjointe, responsable du pôle architecture et patrimoine à la DRAC Aquitaine – Limousin - Poitou-Charentes et Sylvain Schoonbaert, architecte-urbaniste, historien à la Mission du recensement du paysage architectural et urbain (MIRPAU) de la ville de Bordeaux ont présenté la révision du secteur sauvegardé de Bordeaux. Accompagnée par les Ateliers Lavigne, cette révision s’appuie sur un recensement immeuble par immeuble, par intérêt patrimonial, grâce à des visites cadencées organisées par la Ville. L’approbation du nouveau PSMV est prévue pour 2018-2019.

Michel Simon, 1er adjoint au maire de la Ville de Cahors, Laure Courget, directrice du service patrimoine, et Sophie Gomez, chargée de mission ENERPAT et CPA au service Habitat, ont présenté le travail mené sur Cahors dans le cadre du projet « Cœur d’Agglo », projet de développement durable pour le centre-ville et dont le patrimoine est le socle de toute la réflexion. La Ville a ainsi développé des moyens logistiques et financiers pour réaliser un inventaire du patrimoine conséquent sur son centre ancien, mais aussi accompagner les porteurs de projet dans la réhabilitation énergétique des bâtiments. C’est une démarche globale, puisqu’elle s’inscrit à une échelle locale, régionale et nationale. En effet, Michel Simon préside le groupe de travail de l’ANVPAH & VSSP sur les Quartiers anciens, Quartiers durables, et la Ville de Cahors s’est engagée aux côtés de l’Association et d’autres partenaires sur un programme européen porté sur le développement durable : SUDOE.

Franck Bourgaigne, chef de Projets urbains à la direction de l’Urbanisme de Besançon, a l’aménagement des espaces publics dans le centre ancien de la ville de Besançon. La Ville réfléchit sur ces questions depuis de nombreuses années, avec différentes approches : transversale, paysagère et sensible. L’arrivée du tramway a aussi impulsé des opérations importantes d’aménagement d’espaces publics sur les secteurs sauvegardés de Besançon.

Katia Haristoy, responsable secteur sauvegardé et centre ancien et chef de projet PNRQAD à la Ville de Bayonne, a ainsi présenté le travail exemplaire mené sur Bayonne dans le cadre d’un développement d’une offre diversifiée de logements réhabilités dans le secteur sauvegardé. S’appuyant sur des outils incitatifs, comme le PNRQAD mis en place, mais aussi coercitifs, la Ville a impulsé une dynamique de revalorisation de son secteur sauvegardé par le logement.

Catherine Bourlet, architecte des bâtiments de France et chef du Service Territorial d’Architecture et du Patrimoine du Nord, est intervenue sur la révision du secteur sauvegardé de la ville de Lille. Cette révision est un dossier ancien à Lille mais qui a permis quelques évolutions. Les objectifs sont :

  • faire du nouveau PSMV un outil plus opérationnel, inscrit dans la démarche actuelle d’évolution de la ville ;
  • améliorer la connaissance avec des fiches à l’immeuble complétées. L’approbation du nouveau PSMV est prévue pour 2020. Un travail a été mené en parallèle sur l’articulation avec la vie commerçante du centre-ville et l’intégration des terrasses sur l’espace public, grâce à une charte disponible sur le site internet de la Ville de Lille.

Enfin, Laurence Bezert, chargée de mission à la Mission Centre-Ville de Nantes Métropole, et Fabrice Bichon de la Mission des modes doux de la direction des Déplacements de Nantes Métropole, ont confronté leurs réflexions sur l’intégration de modes de déplacements alternatifs à la voiture dans le secteur sauvegardé de Nantes. Après un retour historique sur le développement des différents modes de transport dans le centre ancien de Nantes, les deux intervenants ont montré l’efficacité des opérations réalisées et des outils de concertation pour faire du secteur sauvegardé de Nantes un lieu de modes de déplacements diversifiés et efficaces avec une moindre place pour la voiture.

Laurence Dessertine, adjointe au maire du quartier Centre-ville de Bordeaux, Jacques Mangon, vice-président de Bordeaux Métropole, et Sylvain Schoonbaert ont conclu cette journée avec une synthèse des grands temps du séminaire et en rappelant l’importance de ces échanges et d’un travail commun entre tous les acteurs du territoire pour amener une haute qualité de vie dans nos secteurs sauvegardés.

Le lendemain matin, les participants de Bordeaux Métropole, du STAP du Nord, de la commune d’Aubeterre-sur-Dronne, de la Ville de Reims, de la Ville de la Rochelle, de l’Université Bordeaux Montaigne, de l’Ecole d’Architecture, du Paysage de Bordeaux, de l’Atelier AVDE architecte du patrimoine, Atelier Erewhon, de Philips Lighting et de la Région ALPC ont visité le secteur sauvegardé de la ville de Bordeaux. Animée par Sylvain Schoonbaert, accompagné d’Anne-Laure Moniot, chef de projet à la MIRPAU de Bordeaux Métropole, Jean-Xavier Neuville, architecte de la MIRPAU à Bordeaux Métropole et Marion Belleville, médiatrice au centre d’interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP). Cette visite a permis aux vingt-cinq participants de se rendre compte sur le terrain du travail mené dans le cadre de la révision du secteur sauvegardé de Bordeaux et de comprendre l’intérêt des outils de médiation appropriés.

Retrouvez les présentations des intervenants et le compte-rendu de l’atelier, en vous connectant dans l’espace adhérent ICI.

Programme disponible ci-dessous

Vignette - photo @Thomas Sanson - mairie de Bordeaux

Documents joints

 

Haut de la page