Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Coopération internationale > Forum "La coopération décentralisée : un atout pour le développement de la (...)

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Forum "La coopération décentralisée : un atout pour le développement de la Moldavie", Costeşti, Moldavie

A la demande de l’Ambassade de France en Moldavie, l’ANVPAH & VSSP est intervenue lors du Forum « La coopération décentralisée : un atout pour le développement de la Moldavie », les 6 et 7 octobre 2016, à Costeşti, en Moldavie.

Représentée par Florence LECOSSOIS, Maire-adjointe de la Ville de Rochefort en charge du patrimoine et du tourisme et Jonathan FEDY, Chargé de mission coopération internationale à l’ANVPAH & VSSP, l’Association Nationale a ainsi poursuivi les échanges franco-moldaves initiés depuis 2014.

Le Forum a été organisé en 5 séances plénières :

  • L’organisation des territoires et la répartition des compétences nationales et locales en France et en Moldavie
  • L’intercommunalité
  • Les atouts de la coopération décentralisée franco-moldave
  • Le tourisme durable et la culture dans l’action internationale des territoires
  • La place de la diaspora dans l’action internationale des territoires

La séance plénière consacrée aux atouts de la coopération décentralisée et animée par Florence LECOSSOIS et Jonathan FEDY a mis en avant la volonté conjointe des élus français et moldaves de mettre en place des projets de coopération bilatérales, voire tripartites (France-Moldavie-Roumanie ; France-Moldavie-Pologne…). La nécessité d’une structuration des initiatives des collectivités moldaves est apparue comme une évidence pour lancer des coopérations de type culturelle, technique scientifique ou économique. Dans cet objectif, l’ANVPAH & VSSP pourrait être sollicitée pour la création d’un réseau moldave des villes patrimoniales.

Mme Florence LECOSSOIS est également intervenue lors de la table-ronde sur le tourisme durable. Elle a expliqué la nécessité de développer des stratégies touristiques complémentaires en s’appuyant sur l’exemple de la Ville de Rochefort. La ville accueillait principalement des courts séjours, les longs séjours étant concentrés sur le littoral du département. Dans cette démarche, elle a souligné le besoin de ne pas miser sur un seul sujet fédérateur mais d’avoir une stratégie sur le long terme, qui n’est pas incompatible avec des projets plus modestes, sur le court et moyen terme. En matière de tourisme, Rochefort représente 6 % du chiffre d’affaires du départemental et la ville connaît une croissance annuelle des recettes touristiques de 2,5 %.

Ce Forum a rassemblé une centaine de participants, dont cinquante maires et présidents de régions moldaves. Ont également pris part à ces rencontres une importante délégation française composée d’élus départementaux, directeurs d’intercommunalités et professionnels, spécialistes des questions liées à la culture, au patrimoine, à la gouvernance mais également la diaspora.

A l’horizon 2016/2017, les pistes de développement pour la coopération entre l’ANVPAH & VSSP et la Moldavie portent sur les points suivants :

  • Mise en réseau des collectivités autour du patrimoine
  • Accompagnement des projets de développement du tourisme rural en Moldavie
  • Echanges de pratiques sur la gestion et la protection des centres anciens

 

Haut de la page