Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Boîte à outils > Reconversion du patrimoine > De l’urbanisme patrimonial à la médiation : des outils au service des (...)

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

De l’urbanisme patrimonial à la médiation : des outils au service des collectivités et de la reconversion du patrimoine industriel, Elbeuf, 29 janvier 15

Introduite par M. Djoudé Mérabet, Maire de Elbeuf-sur-Seine, M. Luc Liogier, Directeur régional des affaires culturelles de la Haute-Normandie ainsi que M. Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie et animée par M. Jean Rouger, Vice-président de l’ANVPAH & VSSP, cette journée a rassemblé près de 80 personnes et a donné lieu à de nombreux échanges en matière d’outils d’urbanisme et de reconversion du patrimoine industriel.

La matinée a débuté par la présentation de M. Dominique Masson, chef du bureau de la protection des espaces au Ministère de la Culture et de la Communication avec un rappel sur les origines des protections patrimoniales, suivie de celle de M. Pascal Planchet, professeur de Droit Public à l’université Lumière Lyon II sur l’état des travaux relatifs à la Loi Création Architecture et Patrimoine.

Deux focus ont ensuite été réalisés : l’un sur les leviers financiers et fiscaux en espaces protégés par M. Jacky Cruchon, consultant en urbanisme et ancien directeur de l’urbanisme de la Ville de Bayonne, et l’autre sur les outils de la maîtrise foncière : opérations de restauration immobilière et de résorption de l’habitat insalubre (DUP : Déclaration d’utilité publique les contentieux en matière d’expropriation, atouts et contentieux) par Maître Stéphanie Jacq-Moreau, avocate spécialiste droit public et urbanisme.

La matinée s’est conclue avec la présentation et la visite du Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) par Elise Lauranceau, animatrice de l’architecture et du patrimoine de la Métropole Rouen Normandie, avec notamment une animation autour de la maquette 3D représentant la boucle de la Seine d’Elbeuf et l’évolution de l’occupation humaine au cours du temps.

L’après-midi a, quant à elle, été consacrée aux outils et projets de reconversion des friches industrielles, hospitalières et militaires.

Mme Emmanuelle Réal, chargée d’études patrimoine industriel au Conseil Régional Haute-Normandie, a introduit la thématique en présentant les grands principes : la compréhension de l’existant et la distinction entre l’ancien et le nouveau ainsi que les grands enjeux : la requalification du territoire, la reconnaissance d’une culture et d’un patrimoine local, ou encore le développement durable. En s’appuyant sur divers exemples en France et à l’étranger, Emmanuelle Réal a permis de faire la transition avec des expériences locales.

Après 100 ans d’essor industriel et jusqu’à 2000 ouvriers, les usines de draps Blin & Blin, implantées au cœur de la ville de Elbeuf, ferment leurs portes en 1976. Anne Laine, directrice des services techniques de la ville d’Elbeuf, nous a ainsi présenté les 40 ans de politiques publiques volontaristes et les outils réglementaires utilisés pour reconvertir, dans les années 80, le lieu en logements sociaux et commerces puis, en 2014, pour commencer la réhabilitation des espaces publics.

Autre exemple, la filature La Foudre, devenue caserne Tallendier et aujourd’hui monument historique reconverti en logement, établissement public et pépinière d’entreprise, a été présentée par Carine Bonnard et Gwenaelle Salaün, respectivement Directrice Générale Adjointe de la ville de Petit-Quevilly et Conductrice d’opérations et gestionnaire du patrimoine à la Métropole Rouen Normandie.

Pour terminer ce riche inventaire, Elise Lauranceau, animatrice de l’architecture et du patrimoine de la ville d’Elbeuf est revenue sur notre lieu d’accueil, La Fabrique des Savoirs, partie de l’ancienne usine Blin & Blin, qui accueille aujourd’hui le musée, le centre d’archives patrimoniales et le CIAP.

Cette journée s’est conclue par le lancement officiel du groupe de travail sur la reconversion du patrimoine industriel que M. Djoudé Merabet, Maire de Elbeuf-sur-Seine a accepté de présider au sein de l’ANVAPH & VSSP.

 

Haut de la page