Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Actualités > 30 ans du label Villes et Pays d’art et d’histoire

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

  •  

30 ans du label Villes et Pays d’art et d’histoire

Pour les 30 ans du label Villes et Pays d’art et d’histoire, l’ANVPAH & VSSP met à l’honneur les territoires engagés dans une politique de valorisation des patrimoines et propose une série de focus sur les VPAH et leurs actions en 2015.

Petite histoire du label Villes et Pays d’art et d’histoire :

En 1965, la Caisse nationale des Monuments historiques et des Sites (CNMHS), aujourd’hui Centre des Monuments nationaux (CMN), propose aux villes souhaitant révéler leurs patrimoines aux touristes et habitants d’obtenir l’appellation Ville d’Art, parallèlement à la création des Secteurs Sauvegardés. Signée par 80 villes, la convention Ville d’Art permet de dépasser la sphère du monument pour s’étendre aux quartiers anciens et d’affirmer la notion de tourisme culturel. Cette appellation est la préfiguration du label Villes et Pays d’Art et d’Histoire (VPAH) dont nous célébrons cette année le trentième anniversaire.

Créé en 1985 par la Caisse nationale des Monuments historiques et des Sites, le label VPAH voit le jour en complément des lois de décentralisation définissant les zones de protection patrimoniale (ZPPAU en 1983). Fougères est la première ville labellisée en 1985, le Montmorillonais est le premier pays en 1987. Attribué depuis 1996 par le Ministère de la Culture et de la Communication, le label s’appuie sur un projet de valorisation des patrimoines à l’échelle d’un territoire ; d’une ville comptant plusieurs milliers d’habitants à un pays rassemblant plusieurs dizaines de communes. La signature d’une convention entre l’Etat et le territoire labellisé aboutit à la définition d’un plan d’action sur une durée de 10 ans. La Ville ou le Pays d’Art et d’Histoire s’engage à recourir à des professionnels qualifiés (animateur de l’architecture et du patrimoine et guides conférenciers) et, depuis 2008, à concevoir un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP).

Trente ans après sa création, le label est porté par 184 collectivités et continue de se développer sur l’ensemble du territoire national, aussi bien en métropole qu’en Outre-Mer.

L’ANVPAH & VSSP organise tout au long de l’année, des événements pour célébrer les 30 ans du label Villes et Pays d’art et d’histoire :

Retrouvez tout le programme dans le calendrier des grands rendez-vous.

BASTIA

Depuis une vingtaine d’années, Bastia a eu la volonté d’imposer son image de capitale historique, artistique, culturelle et patrimoniale. Cette prise en compte des problématiques patrimoniales est au cœur de la politique menée par la municipalité. (en savoir +)

BASTIDES DU ROUERGUE

L’Association des Bastides du Rouergue, une association d’élus, a porté la démarche de labellisation PAH en 1992. Elle procédait du désir, avec 3 autres communes et le soutien du Centre d’Étude des Bastides, de mettre en valeur les bastides de l’Ouest de l’Aveyron - plus largement les villages neufs et les villes neuves médiévales - au travers des paysages, de l’urbanisme, de la qualité architecturale. (en savoir +)

BESANCON

Besançon, labellisée Ville d’art et d’histoire en 1986, dispose d’un patrimoine considérable avec deux cents monuments classés, une citadelle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et le deuxième secteur sauvegardé de France. (en savoir +)

BORDEAUX

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, riche de plus de 374 édifices protégés au titre des Monuments historiques, engagée dans la révision de son secteur sauvegardé depuis 2011, la Ville de Bordeaux a obtenu le label Ville d’art et d’histoire en 2009. (en savoir +)

CHÂTELLERAUDAIS

La démarche de labellisation du Pays Châtelleraudais a été menée parallèlement à la mise en place de nombreux outils visant à la préservation et à la valorisation du patrimoine : ZPPAUP, OPAH à Châtellerault, classement au titre des Monuments historiques et restauration du théâtre Blossac, réhabilitation de l’hôtel Alaman, politique de restauration et de mise en valeur de sites patrimoniaux ruraux, etc. Le label Pays d’Art et d’Histoire est venu logiquement compléter ces dispositifs en 2011. (en savoir +)

GUÉRANDE

La conscience patrimoniale a émergé très tôt dans les esprits guérandais. Dans son roman Béatrix, Honoré de Balzac décrit notre « charmante petite ville… comme l’Herculanum de la féodalité ». En 1840, la collégiale est inscrite sur la liste des Monuments historiques, et en 1853 le conseil municipal déclare que « les remparts sont un des plus précieux restes du Moyen Âge ». Les élus qui se sont succédé ont engagé de lourds investissements nécessaires à la conservation de cet héritage. (en savoir +)

LA RÉOLE

En 2004, des tags sont retrouvés sur l’ancien hôtel de ville, peut-être le plus vieux de France. Visiblement leurs auteurs ne se sont pas identifiés au patrimoine qui les entoure, qui leur est étranger : la volonté de la Ville a alors été de réaliser un travail de médiation, d’apporter une connaissance, mais surtout que la population vive mieux dans ce patrimoine et s’y épanouisse. C’est ainsi que l’idée de la candidature au label Ville d’art et d’histoire est née et a abouti en 2013. (en savoir +)

LOIRE VAL D’AUBOIS

En 2005, le Syndicat Mixte du Pays Loire Val d’Aubois s’est engagé dans une démarche d’obtention du label Pays d’art et d’histoire pour renforcer ses moyens d’animation et assurer la mise en réseau progressive des sites ouverts au public ainsi que la coordination des initiatives en faveur de la sauvegarde des patrimoines. (en savoir +)

MENTON

Le paysage de Menton est riche de sa diversité. C’est un lieu béni de 1 500 hectares où les Hommes ont pu, sept siècles durant, trouver un terreau de créativité qui les rapproche de la transcendance. Parmi eux, des artistes prestigieux, de Charles Garnier à Jean Cocteau, des botanistes ou géographes de renom… La démarche de labellisation de la Ville de Menton en 1991 s’inscrivait dans une volonté de préservation puis de mise en valeur de ce patrimoine culturel exceptionnel. Menton est la première ville à initier ce dynamisme parmi les villes de la Côte d’Azur. (en savoir +)

NÎMES

Nîmes a signé la convention Ville d’art et d’histoire en 1986, un an après la création de son secteur sauvegardé. Plusieurs réflexions ont guidé cette démarche : mettre en œuvre une vision plus large du patrimoine et de l’architecture, intéresser les touristes tout en s’adressant à la population locale, principalement au milieu scolaire. (en savoir +)

PÉRIGUEUX

S’engageant très tôt dans la voie de la valorisation de l’architecture et du patrimoine, Périgueux devient la première ville labellisée Ville d’art et d’histoire en Aquitaine, en 1987. (en savoir +)

PLAINE COMMUNE

De l’époque médiévale à l’époque contemporaine, le territoire qui a donné Plaine Commune réunit des monuments, un urbanisme, des mémoires vivantes, qui témoignent de l’histoire de France dans ses différentes dimensions. (en savoir +)

RÉGION DE GUEBWILLER

La candidature au label Pays d’art et d’histoire s’est inscrite dans un processus de réflexions réunissant professionnels, élus et experts en culture, histoire, patrimoine et communication. (en savoir +)

RIOM

Dès 1975, la ville de Riom obtient l’appellation « Ville d’Art », créée afin de mettre en place une politique de tourisme culturel. (en savoir +)

ROYAN

La Ville de Royan s’est dotée d’outils réglementaires pour protéger son patrimoine dès 1996 avec une ZPPAUP mais le chemin à parcourir pour convaincre les habitants de la valeur architecturale de la ville fut long. (en savoir +)

SAINTES

En 1989, quatre ans après sa création, le label VAH est obtenu par la Ville de Saintes, qui missionne l’association L’Atelier du patrimoine de Saintonge pour l’animer. (en savoir +)

VALLÉES CATALANES DU TECH ET DU TER

La démarche de labellisation du PAH transfrontalier des Vallées Catalanes du Tech et du Ter s’appuie sur un projet de développement territorial fondé sur le patrimoine. Son aboutissement constitue une première et surtout une opportunité, pour l’ensemble des élus français et catalans de travailler conjointement et officiellement sur un même projet, dans une démarche inscrite dans le temps, avec une gestion commune pérenne. (en savoir +)

VALLÉE DU LOIR

La candidature au label Pays d’art et d’histoire s’est appuyée sur une politique commune de développement touristique de la Vallée du Loir engagée depuis 1980. Avec la création du Pays Vallée du Loir en 2001, les opportunités de mutualisation se sont ouvertes aux champs économique et culturel. (en savoir +)

VITRÉ

Dans les années 70, les élus, inquiétés par la dégradation des maisons en pans de bois du cœur de ville, ont décidé de créer un secteur sauvegardé. Le PSMV a été approuvé en 1994. Avec d’autres villes bretonnes, Vitré a participé à la fondation de l’Union régionale des Villes d’art en 1983 dans le but de partager des expériences. Cette évolution a naturellement abouti à la demande de labellisation en tant que Ville d’art et d’histoire, obtenue en 1999. (en savoir +)

 

Haut de la page