Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Actualités > Zoom sur > 30 ans des VPAH : Saintes

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

30 ans des VPAH : Saintes

En 1989, quatre ans après sa création, le label VAH est obtenu par la Ville de Saintes, qui missionne l’association L’Atelier du patrimoine de Saintonge pour l’animer.

Cette labellisation a permis d’accompagner la démarche de création du secteur sauvegardé (1990) et de la ZPPAUP (2002) et de développer les actions de sensibilisation des publics de Saintes et de la Saintonge. La transversalité du label facilite les liens entre les structures pour la mise en place d’une politique globale. Ainsi, l’Atelier accompagne la démarche du service urbanisme dans le cadre du renouvellement de la ville.

La richesse du patrimoine archéologique de la Ville est exceptionnelle et majeure pour la connaissance de la romanisation de la Gaule au début de l’Empire romain. Peu de monuments restent cependant en élévation, et ce patrimoine antique n’est pas toujours connu du public. Saintes Ville d’art et d’histoire développe ainsi un projet sur toute la chaîne du patrimoine archéologique, de la connaissance à la valorisation en passant par la protection et la conservation. Des espaces de travail sont développés avec les chercheurs et les archéologues, essentiels dans une ville qui ne compte pas d’université. Outre le CIAP, des outils sont crées pour partager cette connaissance, à l’image d’une aquarelle de Jean-Claude Golvin qui évoque la ville antique à son apogée, vers 100 après J.-C.

Parallèlement, une convention liant la Ville, l’Atelier du patrimoine de Saintonge et l’INRAP permet de sensibiliser le grand public à l’archéologie, ses enjeux, ses métiers, ses méthodes, ses outils et de partager avec le plus grand nombre l’actualité et les connaissances archéologiques. Tout au long de l’année, les jeunes Saintais peuvent ainsi s’exercer à la taille de pierre, à la mosaïque ou s’initier à la vie quotidienne romaine lors d’ateliers dans l’amphithéâtre, au musée archéologique ou au CIAP. Les Rendez vous Archéo’ offrent l’opportunité au public de visiter les chantiers de fouilles et d’en rencontrer les acteurs. Depuis 25 ans, le label accompagne et sensibilise les habitants aux opérations d’archéologie préventive menée dans les rues saintaises.

Aujourd’hui, l’Atelier du Patrimoine de Saintonge souhaiterait engager une réflexion sur l’extension en PAH, pour protéger et mettre en valeur les patrimoines de façon homogène sur le territoire, mais aussi étendre à la Saintonge le travail de sensibilisation et d’appropriation du cadre de vie.

 

Haut de la page