Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Actualités > Zoom sur > 30 ans des VPAH : La Réole

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

30 ans des VPAH : La Réole

En 2004, des tags sont retrouvés sur l’ancien hôtel de ville, peut-être le plus vieux de France. Visiblement leurs auteurs ne se sont pas identifiés au patrimoine qui les entoure, qui leur est étranger : la volonté de la Ville a alors été de réaliser un travail de médiation, d’apporter une connaissance, mais surtout que la population vive mieux dans ce patrimoine et s’y épanouisse. C’est ainsi que l’idée de la candidature au label Ville d’art et d’histoire est née et a abouti en 2013.

Depuis 9 ans, l’évolution de la politique patrimoniale est bel et bien perceptible. Cette dernière est orientée vers plus de concertation avec la population, plus d’ouverture des sites classés au public, et surtout une recherche des conditions nécessaires pour un habitat de qualité en centre ancien, par le projet de ville La Réole 2020.

Le XXIe siècle lance à la ville et à ses habitants le pari de s’adapter aux enjeux économiques, énergétiques, environnementaux et sociaux. Moins d’énergie, plus de mobilité, plus de solidarités, plus de qualité... Une nouvelle manière de vivre. La Ville de La Réole doit ainsi anticiper. Depuis quelques années, en s’appuyant sur son patrimoine exceptionnel, La Réole a mis en chantier la revitalisation de son cœur de ville avec le projet La Réole 2020.

Il constitue une transition vers une nouvelle ville-centre, au cœur de la ruralité. 3 axes de travail ont été retenus pour reconquérir le centre-ville : développer les activités économiques et touristiques, réhabiliter les immeubles en favorisant le « vivre ensemble », valoriser les espaces publics. Le patrimoine a donc ici été identifié comme élément de stratégie de reconquête du centre ancien. Ce projet innovant doit fédérer, favoriser le développement durable, renforcer le rôle de centralité de La Réole avec une identité forte.

Une première phase de réflexion et d’animation, sur 20 mois, a été confiée à une équipe de professionnels (architecte, urbaniste, communicant, paysagiste, économiste, spécialiste de la circulation, du logement, du tourisme, du développement social, économique, etc.). La population a été associée dans une démarche participative en fédérant les acteurs publics et en menant une réflexion de fond sur l’identité communale et les atouts de la ville. Donner à un sujet global, une réponse collective.

 

Haut de la page