Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Actualités > Zoom sur > 30 ans des VPAH : Bastides du Rouergue

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

30 ans des VPAH : Bastides du Rouergue

L’Association des Bastides du Rouergue, une association d’élus, a porté la démarche de labellisation PAH en 1992. Elle procédait du désir, avec 3 autres communes et le soutien du Centre d’Étude des Bastides, de mettre en valeur les bastides de l’Ouest de l’Aveyron - plus largement les villages neufs et les villes neuves médiévales - au travers des paysages, de l’urbanisme, de la qualité architecturale.

Le label a permis d’élargir l’offre culturelle et touristique, d’améliorer la perception du territoire et de questionner la reconquête du centre ancien à Villefranche-de-Rouergue et dans d’autres villes. Notamment, pour identifier de nouveaux enjeux culturels, structurer une politique de valorisation du patrimoine par des actions de formation, de sensibilisation, de médiation et de recherche scientifique.

En 2005, la mairie de Villefranche-de-Rouergue a confié à l’animateur de l’architecture et du patrimoine la conception d’une signalétique destinée à identifier et raconter le patrimoine du centre ancien. Des thèmes concernant l’identité urbaine, l’histoire de la bastide, ses pratiques depuis sa fondation jusqu’au milieu du XXe siècle ont été retenus : gestion consulaire, activités commerciales, marchés et foires au Moyen Âge, hospitalité et pèlerinage, épidémies de peste, négoce du cuivre, atelier monétaire royal, etc. Les édifices et demeures d’architectures remarquables, espaces publics emblématiques devaient être présentés : collégiale Notre-Dame, chapelle des Pénitents-Noirs, maison Dardenne, théâtre à l’italienne, etc.

Le service PAH a pris en charge la rédaction des textes, la réalisation des photographies, l’acquisition des droits de reproduction de documents iconographiques auprès de la Bnf et d’autres bibliothèques. Il a également réfléchit avec les services techniques municipaux à l’implantation la plus judicieuse pour trentaine de supports, dans l’espace public et auprès de particuliers. Un financement a été apporté par la DRAC et le Conseil général. La signalétique composée de cartels, totems et pupitres en lave émaillée date de 2006. Cet équipement est un précieux outil de médiation du patrimoine auprès des habitants, du jeune public, des visiteurs. Rieupeyroux et Villeneuve-d’Aveyron s’en sont équipées (2013, 2014). La Bastide-l’Évêque et Najac s’en doteront prochainement afin d’affirmer leur singularité et leur appartenance au PAH des Bastides du Rouergue.

Un CIAP dédié aux bastides et à l’urbanisme au Moyen Âge sera créé en 2017 à Najac, l’ANVPAH & VSSP fait partie du comité de pilotage de cet ambitieux projet.

 

Haut de la page