Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Journées d’étude > Genève : Politique énergétique et visites de chantiers exemplaires

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Genève : Politique énergétique et visites de chantiers exemplaires

Mission d’étude : programme 100% renouvelable en 2050 de la ville de Genève : Politique énergétique et visites de chantiers exemplaires - Suisse 21 octobre 2010

L’action de la Ville de Genève en matière d’énergie est depuis longtemps connue et reconnue, tant au niveau suisse qu’au niveau européen.

Aujourd’hui les compétences d’intervention communale en matière de politique énergétique et climatique concentrent l’action municipale, d’une part sur le patrimoine immobilier de la Ville de Genève et sur sa flotte de véhicules, et d’autre part sur l’ensemble de ses compétences et prérogatives en matières d’aménagement et de planification urbaine.

Il faut désormais aborder « l’action énergétique et climatique » d’une ville également par ses rôles de ville aménageuse et de ville incitatrice. La Ville doit s’inscrire dans une démarche globale qui assure la cohérence des actions en termes de politique énergétique et climatique avec la politique de développement durable et la politique de planification urbaine.

Les objectifs de politique énergétique et climatique doivent donc s’entendre également dans les domaines de l’urbanisme, de la mobilité et des transports, autant que dans la politique d’achats, la politique de gestion des déchets ou encore dans les actions d’information et de communication, voire même de la promotion économique et touristique. Ils doivent également être pleinement intégrés à la définition des priorités en matière d’investissement et de planification.

Depuis 2006, l’action de la Ville de Genève s’est clairement intensifiée par l’adoption de la stratégie générale 100% renouvelable en 2050 pour les besoins en chauffage de ses bâtiments. Afin d’augmenter de manière significative la performance énergétique du parc immobilier de la Ville de Genève, nous devons cibler les opérations de rénovation sur les bâtiments où se concentrent les plus grands enjeux énergétiques et environnementaux.

En matière de rénovation, l’expérience nous montre qu’une diminution des besoins en énergie de chauffage de l’ordre de 50% est atteignable en préservant l’équilibre financier des projets et en améliorant l’efficacité économique de l’exploitation des bâtiments. L’amélioration de l’efficacité énergétique agit également en termes sociaux, puisqu’elle permet un allègement important des charges de chauffage des locataires et une amélioration notable du confort des logements.

Des indicateurs spécifiques « énergie et climat » doivent donc être inclus dans le Plan Financier d’Investissement, dans l’optique de devenir des critères principaux dans la détermination des priorités des assainissements immobiliers. De la même manière, ils doivent s’intégrer dans les stratégies et démarches d’acquisition / location, cession ou vente de biens immobiliers.

L’intégration systématique de mesures d’efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables dans les crédits de constructions passe par le renforcement des investissements liés à des priorités énergétiques, mais aussi par l’intensification des investissements de politique énergétique (hors processus de construction / rénovation) sur la période 2009 – 2024.

 

Haut de la page