Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Boîte à outils > Rythmes scolaires

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Rythmes scolaires

La loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République a généré une nouvelle organisation des temps périscolaires en faveur de la mise en place d’activités éducatives, sportives et culturelles.

4 000 communes ont décidé de la mettre en place dès la rentrée 2013 soit 22% des écoliers concernés. A la rentrée de septembre 2014, la totalité des villes, et l’ensemble des Villes et Pays d’art et d’histoire, sont invités à la mettre en application. 80 % des écoliers auront ainsi accès à des activités sportives, culturelles ou de loisirs.

Cette réforme et la mise en application de nouveaux temps dédiés à des activités périscolaires, constituent, pour les services patrimoniaux des Villes et Pays d’art et d’histoire, un véritablement enjeu en matière de médiation du patrimoine consacrant dorénavant une partie de leurs actions à l’accompagnement du jeune public en temps périscolaire.

Pour autant, ces temps d’activités qui ne relèvent, à la fois, ni du « temps d’apprentissage » ni « du temps de loisirs » sinon d’un temps intermédiaire entre l’école et le temps-libre, vont être pensés et construits différemment par les animateurs des services VPAH. La courte durée des temps d’activités périscolaires, les différentes tranches d’âge des publics, l’articulation avec les différents établissements scolaires, ainsi que les moyens financiers et techniques dédiés à ces activités, sont autant de paramètres à partir desquels les services VPAH vont construire leurs activités éducatives et leur approche pédagogique de la découverte du patrimoine.

Dans le cadre de cette loi, un nouveau dispositif a vu le jour, en appui de ceux déjà existants : le Projet Éducatif Territorial (PEDT). La loi pour la refondation de l’Ecole de la République a également introduit la notion de parcours d’éducation artistique et culturelle. Pensé de manière à assurer une complémentarité entre les temps scolaires, périscolaire et extrascolaire, notamment dans le cadre du Projet Educatif Territorial, il permet à chaque élève d’aborder, dans leur diversité, les grands domaines des arts et de la culture.

Les questions auxquelles les services VPAH sont confrontés aujourd’hui concernent à la fois la mise en œuvre politique de la réforme avec les choix liés à la définition du temps périscolaire, au travail partenarial, au financement, que sur le plan technique avec la création de supports et outils pédagogiques pertinents et adaptés aux différents publics.

L’ANVPAH & VSSP se donne pour objectif d’accompagner la mise en œuvre de la réforme en permettant aux collectivités d’obtenir des apports techniques concrets en matière de dispositifs et d’activités périscolaires à essaimer sur leur territoire. Elle s’appuie sur les expériences de plusieurs territoires qui proposent des solutions adéquates et apportent une réflexion construite.

 

Haut de la page